Comment inciter les influenceurs à marcher avec vous ?

/

adopte-le-digital-logo

Écrit par : Adopte le Digital
Pour : Adopte le Digital

Partager cette fiche :

Il ne faut pas les solliciter de manière anarchique, mais prendre le temps d’établir une vraie relation personnalisée et privilégiée avec eux. L’authenticité comportementale de l’entreprise joue un rôle clé et n’empêche en aucun cas de proposer un partenariat où l’influenceur voit l’intérêt qu’il a à s’associer à l’entreprise. Le partenariat qui fonctionne très bien, c’est le partenariat donnant-donnant, où une entreprise offre ses produits à l’influenceur pour qu’il les teste ; en échange, il lui procure une visibilité. Il sera également intéressant pour l’influenceur de partager le contenu de l’entreprise afin d’atteindre d’autres cibles. Car l’audience de l’entreprise se trouve peut-être en dehors de sa sphère d’influence.

Identifier les influenceurs

La première étape sera de déterminer les mots-clés qui seront la base de vos recherches d’influenceurs, sur Google et sur les réseaux sociaux, afin de trouver les personnes qui parlent de votre secteur, voire de votre entreprise, sur leurs propres réseaux sociaux ou dans leurs articles de blog. Cette étape de veille et de lecture vous permettra d’évaluer la taille de l’audience d’un influenceur, de déterminer sa crédibilité et sa capacité de diffusion et les médias sur lesquels il communique. Même s’il existe des outils de mesure d’influence (créés par des startups) , vous pouvez démarrer votre stratégie d’influence simplement, en vérifiant, par vous-même les informations suivantes :

 

  • la communauté : le nombre de personnes qui suivent l’influenceur, ses fans, amis ou abonnés. Ce sont les premières données prises en compte, mais elles ne doivent pas être les seules
  • le contenu : la pertinence de ses propos, son style et sa rédaction doivent être en accord avec l’ADN de l’entreprise
  • l’engagement : il faut regarder dans quelles proportions ses contenus sont repris sur les réseaux sociaux, soit le nombre d’interactions, en vérifiant le nombre de « J’aime », de « retweets », de commentaires sur Facebook et Twitter et le nombre de recommandations sur LinkedIn. Sur un blog, le nombre de commentaires et les statistiques affichées sur les boutons de partage donnent une idée de l’influence du blogueur
  • le référencement : l’influenceur pourrait inscrire les liens qui redirigent sur le site de l’entreprise dont il parle dans son article de blog. La fréquence de ses articles est également un élément à regarder de près, car plus il publie, plus Google viendra ratisser son contenu, et donc plus la visibilité de l’entreprise citée sera élevée. Quant au nombre de visites sur son blog, vous ne pourrez l’évaluer qu’une fois le lien qui renvoie à votre site aura été cité dans ledit blog. Alors vous verrez vos statistiques Google analytic augmenter et provenir du blog.

Créer une relation privilégiée avec les influenceurs

Les influenceurs ont une relation personnelle avec leur audience, ils ne peuvent pas se permettre de passer pour des vendus. Ils sont également très exigeants au sujet des contenus qu’ils publient, que ce soit sur leur blog ou sur leurs réseaux sociaux, donc ils ne partageront pas n’importe lequel, sous peine de perdre leur crédibilité et prendre le risque de décevoir leur audience si durement acquise. L’entreprise devra donc créer une connexion véritable et sincère avec eux. Avant de les contacter personnellement, l’entreprise peut essayer d’attirer leur attention et tenter de les intéresser par son travail, ses produits ou ses offres, sur les réseaux sociaux, en les mentionnant dans un tweet ou une publication. Si l’influenceur vient de lui-même partager un contenu créé par l’entreprise, la relation sera durable. L’entreprise peut également prendre contact directement avec les influenceurs, par e-mail ou via les réseaux sociaux, et les convaincre de collaborer.

Mais la plupart des influenceurs accepteront de travailler avec des marques qu’ils aiment et qui correspondent à leur ligne éditoriale, si une relation affective et humaine s’instaure.