Pourquoi créer des vidéos ?

/

Écrit par : Isegoria
Pour : Adopte le Digital

Partager cette fiche :

Depuis quelques années déjà, les médias et les entreprises ont rejoint les individus sur les réseaux sociaux. Depuis quelques temps maintenant, la vidéo est devenue LE canal de communication privilégié du web. Les Vlog remplacent les blogs, les stories et les interviews vidéo remplacent les articles de presse… Il faut dire que le public est au rendez-vous : en 2021, les vidéos représenteront 82% du trafic internet mondial.

Pour l’entreprise, une part croissante des prises de parole se fait en vidéo. Tant et si bien que le film se banalise et il devient de plus en plus complexe d’émerger.

Il faut dire qu’en parallèle, la communication institutionnelle par le film, vit deux révolutions.

  1. le film de marque ne cesse de prendre de l’importance

Il devient, pour toutes les entreprises, un media central de la communication. Sur le fond, il vient nourrir le contenu de marque en mettant à son service une diversité d’angles et d’expertises. Sur la forme, il s’affranchit des codes institutionnels et s’hybride avec des formats plus grand public, comme la télévision, internet et surtout le cinéma. Les publics ont habitué leur regard et différencient les productions simples de films plus hauts de gamme. 

  1. le métier de la vidéo institutionnelle change.

Il devient moins l’affaire d’experts suréquipés que d’autodidactes curieux. Dans un futur proche, il comptera toujours plus d’acteurs, qu’ils soient indépendants, issus de secteurs parallèles de l’audiovisuels ou internalisés par l’entreprise elle-même. Le secteur lui- même opèrera bientôt une ubérisation, où techniciens comme polyvalents travailleront en direct avec les entreprises via des plateformes de mise en contact. Même si la révolution technologique (miniaturisation, digitalisation) est derrière nous, celle de l’automatisation se rapproche et entrainera la disparition de nombreux métiers.

Dans ce contexte de complexification, ubérisation, et sensibilité croissante des publics, quand prendre la parole ? Auprès de qui ? Comment ? Que dire ? A qui ? Quel engagement ? Quelle interaction doit-elle initier… ou suivre ?

Notre conviction, c’est que pour émerger il faut être juste.

Un « film juste », c’est le bon film, au bon moment, pour la bonne cible, intégrant le bon contenu, le bon ton et la bonne réalisation… Et parfois, c’est accepter qu’il vaut mieux ne produire aucun film que produire le mauvais film.

Et comment produire un film juste ?

C’est est une co-production
Il est l’aboutissement de la vision conjointe et complémentaire de toutes les parties-prenantes… Et surtout celle du client, car ce sont ses messages qui doivent être traduits !

C’est un film original
Le travail d’écriture est un élément fondamental de cette vision conjointe. Pour être juste, un film doit être écrit sur-mesure. C’est uniquement car il est conçu et écrit pour traduire la vision conjointe des parties- prenantes qu’il aura – réellement – du sens. Un film juste est donc par essence un film intégralement sur-mesure.

Ce sont des savoir-faire intégrés à chaque étape
Évaluation du besoin et des messages, conception du projet, traitement créatif, écriture, tournage, post- production… ne sont pas que des compétences à activer au bon moment. Ce sont des compétences à activer à tout moment. Et oui, le sur-mesure demande plus qu’une bonne coordination : il nécessite l’intégration.

Justesse du moment, justesse du format, justesse de l’écriture, justesse des moyens… Derrière tous ces ingrédients à équilibrer se trouve ce qui doit nous mouvoir : le sens. Car aujourd’hui, plus que jamais, la rigueur du sens est une responsabilité.